Aisne: quatre chiens malinois retrouvés mourants par la SPA

7 décembre 2019 Mis à jour: 7 décembre 2019
FONT BFONT SText size

De véritables « squelettes sur pattes » : c’est ainsi que nos collègues du journal L’Union ont décrit les quatre chiens de type malinois qui ont été découverts, abandonnés à leur sort sans eau et sans nourriture, dans le jardin d’une propriété d’Hirson (Aisne) le 30 novembre.

La terrible découverte a été faite chez un couple par deux inspectrices du refuge SPA du Vivier d’Hirson, qui se sont rendues sur place grâce à un signalement sur Facebook.

Sur les quatre animaux, l’un d’eux était déjà mort, alors que les trois autres étaient presque mourants. « L’un des chiens est devenu aveugle et un autre ne pesait plus que 15 kg quand on les a récupérés », indique Corinne Flament, directrice du refuge. « Ils ont dû les laisser comme ça pendant des mois »

Selon le site de la Fédération cynologique internationale, un berger belge – dont une des quatre variétés est le malinois – devrait pourtant peser entre 25 et 30 kg pour un mâle, tandis que le poids moyen d’une femelle devrait être de 20 à 25 kg.

Après une prise en charge par un vétérinaire et des soins, deux des chiens sont restés au refuge SPA Vivier d’Hirson tandis que le 3e survivant a été placé en famille d’accueil, selon La Voix du Nord.

Une plainte a été déposée mercredi par l’une des deux inspectrices qui ont découvert les pauvres animaux. De plus, la présidente du refuge compte bien aviser l’association 30 Millions d’Amis pour qu’elle porte plainte également.

Selon le portail officiel de l’administration française, « l’abandon d’un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité est puni d’une peine allant jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 € d’amende ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé