Aisne : armé d’une hache, il tente de pénétrer de force chez son ex-compagne et se fait tuer par balle

29 avril 2020 Mis à jour: 29 avril 2020
FONT BFONT SText size

Un sexagénaire a été abattu d’un coup de fusil par le nouveau compagnon de son ex-conjointe, alors qu’il cherchait à s’introduire au domicile de celle-ci.

Les faits ont eu lieu le lundi 27 avril à Beautor, une commune d’environ 2700 habitants située à un peu plus de vingt kilomètres au sud de Saint-Quentin.

Aux environs de 21 h, un homme d’une soixantaine d’années s’est présenté au domicile de son ex-compagne, domiciliée rue aux Puges.

Selon les journalistes de L’Aisne Nouvelle, il aurait pénétré dans la propriété en passant par un portillon au fond du jardin, avant d’emprunter un chemin longeant une dépendance et de fracturer la porte d’entrée de la maison principale à coups de hache.

Présent dans le domicile, le nouveau compagnon de la propriétaire des lieux a alors tiré sur le sexagénaire avec un fusil. Rapidement alertés, les pompiers se sont rendus sur place où ils n’ont pu que constater le décès de la victime.

Les policiers du commissariat de Tergnier et la police scientifique ont réalisé plusieurs prélèvements sur les lieux du drame, tandis que le médecin légiste procédait aux premières constatations.

Le procureur de la République de Laon ainsi que le juge d’instruction se sont également déplacés et la maison a été mise sous scellés.

Âgé d’une cinquantaine d’années, le tireur a expliqué avoir tiré un coup de fusil sur le sexagénaire en cherchant à se défendre. Il a été placé en garde à vue dans la soirée du 27 avril.

Celle-ci a été prolongée et le mis en cause doit désormais être présenté au juge d’instruction à Laon dans l’après-midi du mercredi 29 avril.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé