Afghanistan : le garçonnet coincé dans un puits depuis mardi est décédé

18 février 2022 Mis à jour: 18 février 2022
FONT BFONT SText size

Le garçon de neuf ans coincé depuis mardi dans un profond puits asséché dans le Sud-Est de l’Afghanistan est décédé quelques minutes après en avoir été sorti par les secouristes, ont annoncé vendredi les autorités talibanes.

Les secouristes avaient travaillé toute la nuit pour atteindre ce vendredi matin l’enfant mais un large rocher a gêné l’approche finale des secouristes les obligeant à utiliser des pioches pour ne pas trop ébranler le sol et leur faisant ainsi perdre un temps précieux.

Il était encore vivant et « respirait » à leur arrivée à ses côtés, a expliqué Zabiullah Jawhar, le porte-parole de la police de Zabul. « L’équipe médicale lui a donné de l’oxygène. Mais quand elle a essayé de l’emmener vers l’hélicoptère, il a perdu la vie », a-t-il ajouté.

(Photo : JAVED TANVEER/AFP via Getty Images)

Il est tombé en voulant « aider » les adultes 

Le garçonnet a glissé au fond de ce puits en terre dans le village de Shokak, situé dans la province de Zabul, à environ 400 km au sud-ouest de la capitale Kaboul.

Le grand-père d’Haidar, Haji Abdul Hadi âgé de 50 ans, a expliqué que l’enfant était tombé dans la cavité en voulant « aider » les adultes à forer un nouveau puits, dans ce village ravagé par la sécheresse.

Selon des sources officielles, l’enfant a glissé dans ce trou profond de 25 m, avant d’être tiré à l’aide d’une corde jusqu’à une profondeur d’une dizaine de mètres, où il s’est retrouvé coincé.

Les opérations de secours étaient supervisées par des envoyés du gouvernement taliban, sous les yeux curieux de centaines d’habitants du coin.

Les talibans sur le terrain

Certains responsables talibans ont posté des vidéos des opérations de secours, en vantant les efforts du nouveau régime, violemment critiqué pour enfreindre les droits humains, afin de prendre soin de chaque citoyen.

Des vidéos diffusées jeudi sur les réseaux sociaux montraient le garçonnet vêtu d’un pull bleu, assis coincé dans le puits, les épaules contre la paroi, et pouvant visiblement bouger légèrement les bras et le haut du corps.

Les secouristes ont ouvert une grande tranchée oblique dans la terre avec des pelleteuses pour accéder à l’endroit où il était bloqué. Mais, contraints de procéder avec prudence à l’approche du puits pour éviter qu’il ne s’effondre, ils ont ensuite été ralentis dans leurs efforts par le terrain rocailleux.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé