Affaire Mila : Elisabeth Badinter dénonce le silence « lamentable » des féministes

27 novembre 2020 Mis à jour: 27 novembre 2020
FONT BFONT SText size

Invitée de l’émission C à vous ce mardi, Elisabeth Badinter, écrivain et philosophe, s’en est prise aux féministes qui n’ont pas du tout soutenu la jeune Mila malgré les menaces de mort répétées à son encontre.

Bien qu’elle soit elle-même féministe, Elisabeth Badinter s’est dite choquée par le manque de soutien flagrant de la part des féministes auprès de la jeune Mila, qui « serait peut-être moins le symbole de notre impuissance si elle était énergiquement défendue, et en particulier par les féministes ».

Mila, une adolescente de 17 ans, est régulièrement menacée de mort, via les réseaux sociaux, depuis janvier 2020, date à laquelle elle a critiqué l’islam sur son compte Instagram, en réponse aux insultes sur son homosexualité. Selon son avocat, la jeune fille aurait reçu 30 000 menaces des mort explicites, incluant des menaces d’égorgement et de viol.

La philosophe trouve les féministes « bien silencieuses dans cette affaire, mis à part une ou deux ou trois associations de féministes qu'[elle] conna[ît] ».

À la question de savoir comment elle explique ce silence généralisé, Elisabeth Badinter assure que « ça montre quelque part, en tous les cas pour certaines féministes actuelles, leur alliance implicite avec d’autres mouvements. Mouvements qui sont plus proches des islamistes que de Mila ».

« Je trouve ça lamentable », juge celle qui est une icône pour toute une génération de militantes.

La féministe engagée avait déjà émis des critiques véhémentes sur le « néolibéralisme guerrier » en septembre dernier, dans une entrevue au Journal du dimanche où elle dénonçait « la déferlante MeToo ».

Elle avait ainsi qualifié les associations féministes d’« armées d’une pensée binaire qui ignorent le doute et se soucient peu de la recherche de la vérité, complexe et souvent difficile à cerner ».

« Les nouvelles activistes radicales nous mènent tout droit à un monde totalitaire », avait alors assuré la philosophe.

FOCUS SUR LA CHINE – Le problème du cycle économique interne en Chine


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé