À 89 ans, elle part à en auto-stop avec son petit-fils et parcourt 480 km pour une première aventure

30 juillet 2022 Mis à jour: 30 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Jules a proposé une aventure à sa grand‑mère, âgée de 89 ans, pour lui remonter le moral après le décès de son mari. Après avoir hésité, Thérèse a accepté de partir pour un voyage en auto‑stop avec son petit‑fils, une première expérience qui l’a ravie.

« Ça n’est pas tous les jours qu’on voit une vieille dame de 89 ans faire du stop avec son petit‑fils, mais tout le monde était vraiment gentil », assure Thérèse à OuestFrance. La grand‑mère avoue avoir été « un peu réticente » à l’idée de partir en auto‑stop.

Partis de Saint‑Brévin‑les‑Pins (Loire‑Atlantique) près de Nantes le 4 juin, le duo s’est donné pour but d’aller visiter la ville de Concarneau, d’y dormir et de revenir le lendemain, le tout en auto‑stop. Au total, ils ont parcouru 480 kilomètres pour faire l’aller‑retour, incluant quelques détours.

C’est Jules, fervent amateur de stop, qui a eu cette idée pour remonter le moral de Thérèse après le décès de son mari en janvier 2022. Habitant à Metz, le jeune homme a souvent dû rassurer ses grands‑parents au sujet de son habitude de voyager en auto‑stop. Il a même essayé de les convaincre d’essayer l’expérience, leur expliquant qu’on fait de belles rencontres par ce biais.

« Une pure dose de bonheur »

Pour des belles rencontres, les deux complices en ont fait beaucoup. Ils ont été pris en charge par une quinzaine de véhicules et l’octogénaire est devenue en quelque sorte la star du voyage.

« Les conducteurs étaient curieux et admiratifs : tellement de personnes lui ont fait des compliments ! C’était une pure dose de bonheur », raconte Jules au Républicain Lorrain. « Elle était comme une enfant ! »

« Des gens d’une gentillesse… »

« Nous avons rencontré des gens d’une gentillesse… », se réjouit Thérèse, qui faisait la conversation aux conducteurs. « J’étais ravie de faire ça avec Jules. »

Les gens s’arrêtaient si facilement que les deux aventuriers ont dû ralentir le rythme à l’aller pour ne pas arriver trop tôt à Concarneau. Ils se sont arrêtés à Pont‑Aven pour déjeuner et ont ensuite fait le tour du littoral avec un couple de retraités qui les a ensuite déposés à Concarneau. Au retour, un conducteur a fait un détour de 20 km pour les déposer devant chez Thérèse.

« Au début, elle ne voulait pas mettre le pouce ni tenir la pancarte et à la fin, elle n’avait plus aucun problème à le faire », se souvient le petit‑fils, qui n’était même pas persuadé que sa grand‑mère partirait avec lui.

Une nouvelle aventure en prévision

Jules a de toute évidence autant apprécié que Thérèse ce petit voyage d’aventure inter‑générationnelle. Le duo planifie d’ailleurs déjà sa prochaine expérience en auto‑stop au printemps prochain, jusqu’à la pointe de la Bretagne. « Mais cette fois quatre ou cinq jours ! » lance Thérèse, désormais convaincue.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé