À 70 ans, cette femme rend le yoga accessible à tous

Il y a un stéréotype du jeune yogi mince et en forme qui peut se plier comme un bretzel. Cela peut être déconcertant, c’est sûr, pour ceux d’entre nous qui ne correspondent pas à cette image, que ce soit en âge, en silhouette ou les deux.

Cette Américaine n’a pas laissé cela l’empêcher de maîtriser le yoga, et le résultat surprenant aide maintenant des milliers de personnes à bénéficier de cette pratique.

Abby Lentz a 70 ans et habite à Austin, Texas. Elle est professeure de yoga, mais sa classe est loin d’être typique.

Mme Lentz a commencé à pratiquer le yoga en 1972 après avoir eu son premier enfant à l’âge de 24 ans. Elle vivait à Charleston, en Virginie-Occidentale, à l’époque, et a commencé à apprendre le yoga au YMCA.

Ci-dessus : « Mon fils Nathan vient d’avoir 41 ans ! Cela fait 41 ans que je pratique le yoga. C’était lors d’un sortie pour la Fête des mères au YMCA à Charleston, en Virginie-Occidentale… que tout a commencé ! »

« J’ai adoré », a dit Mme Lentz à Epoch Times.

Son intérêt s’est approfondi lorsqu’elle a découvert le cours de yoga de Lilias Folan sur PBS.

Alors qu’elle poursuivait ses études, elle a commencé à comprendre la pratique et à améliorer ses capacités.

D’abord attirée par les bienfaits physiques du yoga, Mme Lentz en a ensuite découvert les bienfaits psychologiques.

« Vous revenez toujours vers le yoga à cause du sentiment de bien-être qu’il procure. Vous commencez à vraiment comprendre votre corps et comment vous vous sentez. Vous établissez un lien plus profond avec vous-même », explique Mme Lentz.

Ce sont les aspects psychologiques du yoga, a-t-elle appris, qui sont à la base des bienfaits physiques. Avec le temps, c’est cette conscience de soi qui vous aide à atteindre vos objectifs physologiques.

(Gracieuseté de Jeffrey Salzgeber)

En vieillissant, son corps a commencé à changer, et elle s’est rendu compte qu’elle avait pris des habitudes de compensation inconscientes lorsqu’elle prenait des poses et des mouvements.

Elle a également commencé à prendre du poids graduellement.

« C’était juste une des fluctuations qui se sont produites avec le temps », explique Mme Lentz.

Elle ne pouvait plus faire certaines des poses qu’elle avait l’habitude de faire. Se tenir debout sur la tête pour regarder des émissions était facile avant ; maintenant elle n’était plus capable de le faire.

Elle ne semblait pas avoir la même vigueur qu’auparavant.

Mme Lentz avec son mari Ron Seybold. (Avec l’aimable autorisation de Abby Lentz)

Pour ajouter aux difficultés, l’entreprise d’édition de Mme Lentz et de son mari s’était heurtée à un problème.

Ils ont écrit une publication en série pour les utilisateurs de l’ordinateur HPe3000 de Hewlett Packard. Cependant, Hewlett Packard a cessé la production de la HPe3000, et le couple a perdu une partie importante de ses revenus des annonceurs.

En plus de leurs difficultés financières, la mère de Mme Lentz est tombée malade. Mme Lentz devait se rendre dans le Maryland pour aider à prendre soin de sa mère, puis retourner à Austin pour travailler.

Pendant ce temps, Mme Lentz a commencé à prendre du poids et pesait maintenant plus de 90 kg.

« Chez ma soeur, je mangeais davantage dû au stress. Je suis revenue, après la mort de [ma mère], de cette routine et je me suis retrouvée incapable de bouger aussi facilement qu’autrefois », a expliqué Mme Lentz.

Finalement, Mme Lentz a dû trouver un autre emploi pour compléter le revenu de la famille.

Elle a brièvement envisagé de poursuivre une maîtrise en administration des affaires à l’Université du Texas.

Elle avait obtenu son diplôme de premier cycle en sociologie avec la plus haute distinction en 1982 à l’âge de 30 ans.

Cependant, le yoga a toujours été sa passion.

Mme Lentz a suivi son cœur et a décidé de devenir professeure de yoga.

Gracieuseté de Jeffrey Salzgeber)

À 56 ans, elle est allée étudier le yoga Kripalu, et a trouvé sa vocation.

« Je suis ressortie de ma formation au centre Kripalu en voulant rendre le yoga plus accessible aux gens qui avaient ma taille corporelle, à ceux qui avaient mes défis », explique Mme Lentz.

Mme Lentz avait appris qu’elle pouvait encore pratiquer et bénéficier du yoga sans avoir besoin de changer son apparence physique et, de plus, elle pouvait enseigner à ses élèves ayant des types de corps similaires à profiter du yoga.

En 2004, Mme Lentz a commencé le yoga HeavyWeight pour les étudiants en surpoids et pour les étudiants ayant d’autres limitations physiques.

Le yoga HeavyWeight se concentre sur ce que Mme Lentz appelle les trois « A » : être conscient (« awareness »), accepter ce qui est et se chérir (« affection »).

Au cours de ses cours privés, de ses retraites, de ses conférences et de sa série de DVD, Mme Lentz a enseigné le yoga à plus de 25 000 personnes.

La yogini a adapté les poses pour que les personnes plus lourdes puissent les exécuter en toute sécurité, mais la chose la plus importante est la façon dont on se sent lorsqu’on pratique. Quand Mme Lentz enseigne le yoga, elle insiste sur une chose.

« Les étudiants ne peuvent pas regarder quelqu’un d’autre en pensant que c’est ce à quoi ils doivent ressembler vu de l’extérieur », a dit Mme Lentz. « Non, tout est dans comment on doit se sentir à l’intérieur. »

 

Ci-dessus : « Quand Abby, âgée de 70 ans, a remarqué que ceux qui avaient un excès de poids luttaient dans les cours de yoga, elle s’est mise à devenir instructrice ‘comme moyen d’atteindre les gens qui se sentaient coincés’. Quelle source d’inspiration ! »

Version originale

 
 
 
 

Pont effondré de Gênes: des « Allah Akbar » pour les victimes musulmanes

Pont effondré de Gênes: des « Allah Akbar » pour les victimes musulmanes
Quatre "Allah akbar" ont retenti dans un silence respectueux lors d'une parenthèse ménagée en hommage à deux victimes ...
LIRE LA SUITE
 

Définir ce qu’est un génocide

Définir ce qu’est un génocide
Quelle est la différence entre un génocide froid et un génocide brûlant ? C'est l'une des questions importantes abordées ...
LIRE LA SUITE
 

La Chine et les États-Unis décident de reprendre les négociations commerciales : la bourse réagit

La Chine et les États-Unis décident de reprendre les négociations commerciales : la bourse réagit
Les actions américaines ont progressé à la suite de l’annonce que les États-Unis et la Chine ont convenu ...
LIRE LA SUITE
 

Aretha Franklin, la Reine de la Soul, s’en est allée

Aretha Franklin, la Reine de la Soul, s’en est allée
La légende américaine de la Soul Aretha Franklin, interprète d'immenses succès, est décédée jeudi à 76 ans, suscitant ...
LIRE LA SUITE