9 signes à surveiller qui peuvent indiquer un cancer du pancréas – Votre peau vous démange-t-elle partout?

Par Catherine Bolton
23 juillet 2019 Mis à jour: 24 juillet 2019
FONT BFONT SText size

Lorsqu’il s’agit de surveiller sa santé personnelle, il est important de connaître les signes qui indiquent que quelque chose ne va pas.

Bien qu’il soit facile de savoir si vous avez un rhume ou une grippe intestinale, de nombreuses maladies plus graves, comme le cancer ou autres choses, peuvent être beaucoup plus difficiles à diagnostiquer. Les douleurs aléatoires peuvent être faciles à soulager ou à masquer avec des médicaments génériques ou des anti-inflammatoires, surtout si on ne sait pas quels symptômes se combinent pour indiquer ces maladies plus graves.

Le cancer du pancréas est l’un des cancers les plus importants à surveiller. Diagnostiqué spécifiquement chez les adultes de 41 ans et plus, et souvent chez les gros fumeurs et les personnes obèses, il demeure l’une des formes de cancer les plus rares avec un peu plus de 10 000 cas en France en 2010 et 2012.

Illustration (Shutterstock)

Malheureusement, c’est l’un des plus difficiles à identifier dans ses débuts, et il reste incroyablement difficile à traiter à un stade avancé. Selon l’Association du Cancer Américain, un cancer du pancréas au stade avancé non traité tue généralement en trois ou quatre mois, et même un cancer du pancréas au stade avancé traité ne peut souvent prolonger la vie que de huit ou neuf mois.

Cependant, en surveillant attentivement les signes et les symptômes, il peut être beaucoup plus facile d’identifier ce cancer plus tôt – et plus tôt une personne consulte un professionnel de la santé pour obtenir de l’aide, meilleures seront ses chances de guérison.

Ce sont neuf des signes qu’il faut surveiller ; plus les symptômes se manifestent simultanément, plus il est important de consulter un médecin :

1. Un diabète d’apparition soudaine chez un adulte précédemment en bonne santé

Le cancer du pancréas affecte le pancréas, qui fait partie du système digestif et qui aide à maintenir la glycémie et la digestion. Par conséquent, il va de soi que si un adulte en bonne santé – en particulier un adulte qui ne mange pas le genre d’aliments qui causerait un diabète d’apparition soudaine – devient tout à coup diabétique, il y a probablement quelque chose qui cloche.

Illustration (Shutterstock)

L’apparition du diabète chez les adultes, en particulier du diabète de type 2, n’est pas souvent un signe avant-coureur suffisant en soi. Mais combiné à d’autres symptômes, il peut indiquer très clairement qu’il y a anguille sous roche – et si on se sent mal, il est toujours important d’en parler à un médecin pour approfondir le diagnostic.

2. La jaunisse

La plupart des gens associent la jaunisse aux nouveau-nés ou aux adultes souffrant de problèmes hépatiques. Mais une tumeur cancéreuse dans le système digestif peut rapidement obstruer les voies biliaires de l’organisme, ce qui peut causer une accumulation de bile et provoquer une jaunisse.

Les meilleurs moyens de détecter la jaunisse sont visuels. Une personne qui a la jaunisse développera une teinte jaunâtre sur la peau et le blanc des yeux, ce qui peut être un indicateur clair que quelque chose ne va pas. La jaunisse chez les nourrissons est traitée comme une affection distincte, mais chez les adultes, elle est presque toujours liée à une autre affection et pourrait indiquer un cancer du pancréas.

3. La perte de poids sévère et la perte d’appétit

Chaque fois que votre appétit diminue sévèrement, cela vaut la peine d’en informer votre médecin, car même si ce n’est pas un signe de cancer du pancréas, c’est quelque chose que la plupart des cancers provoquent à un moment ou un autre.

(Domaine public)

De nombreuses victimes du cancer ont un appétit extrêmement diminué en raison de leurs tumeurs, et la perte de poids peut être drastique et terrifiante. Pour certains, cela peut presque causer des symptômes qui rappellent l’anorexie – donc si votre corps perd du poids comme ça et que vous ne pouvez tout simplement pas vous décider à manger, il est temps d’en parler à un médecin.

4. Des selles « pâles »

Une décoloration ou la malformation des selles est souvent un moyen facile de repérer quelque chose qui ne va pas dans votre corps. Des selles sanguinolentes peuvent indiquer des ulcères ou d’autres saignements internes, des selles trop molles peuvent indiquer un problème diététique, et la constipation ou des selles sèches peuvent vous prévenir qu’il est temps de boire plus d’eau.

Illustration (Shutterstock)

Si vos selles sont de couleur grise ou blanche, ce n’est pas seulement le signe qu’il faut changer vos habitudes alimentaires – c’est le signe que vous devez aller chez le médecin et lui en parler. L’excès de bile ou de bilirubine dans le corps causé par un canal biliaire obstrué entraîne cette décoloration, qui peut être un indicateur clair qu’une tumeur cancéreuse bloque des parties du système digestif. Ajoutez à cela que les graisses non digérées peuvent faire « flotter » les selles, et qu’il y a encore beaucoup de choses que votre médecin doit savoir si vous présentez ces symptômes.

5. Les démangeaisons de la peau

Personne n’aime les piqûres de moustiques, mais le cancer du pancréas et les tumeurs qui obstruent les voies biliaires peuvent causer un autre type de démangeaison aggravante. L’accumulation de bile peut aussi causer une accumulation de sel dans le corps, ce qui produit une sensation de démangeaison sur la peau.

Illustration (Shutterstock)

Si vous ne ressentez aucun autre symptôme, vous pouvez souvent soulager vos démangeaisons de la peau en vous hydratant correctement et en réduisant votre apport en sodium. Mais si le sentiment persiste, surtout si des mesures ont été prises pour y remédier, cela peut être un signe avant-coureur qu’il est temps d’examiner la question avec un professionnel de la santé.

6. Les caillots de sang

Ce n’est pas le cas pour tout le monde, mais certaines personnes auront des caillots de sang – qui s’accompagnent souvent de rougeurs, de douleurs et d’enflure dans les jambes – avant l’apparition de tout autre symptôme.

Illustration (Shutterstock)

Les caillots sanguins doivent toujours être pris au sérieux, mais si vous correspondez à la démographie du cancer du pancréas, il peut être bénéfique de vous faire examiner par votre médecin si ces symptômes apparaissent aussi chez vous. La coagulation peut être l’un des premiers symptômes du cancer du pancréas, et le dépister sans tarder peut être un facteur de survie.

7. Les maux de dos

Ce symptôme est souvent négligé parce que de nombreuses personnes de la tranche d’âge que le cancer du pancréas affecte le plus souvent souffrent déjà de diverses douleurs corporelles.

Illustration (Shutterstock)

Cependant, comme pour la plupart des tumeurs cancéreuses, la pression de la tumeur en croissance peut causer de l’inconfort. Pour certains, cela entraîne une douleur au milieu du dos lorsque la tumeur appuie sur les organes de cette région.

8. Les maux d’estomac

Cela semble évident, mais c’est un symptôme souvent négligé en raison de la myriade d’autres raisons pour lesquelles une personne peut éprouver de graves douleurs à l’estomac. Tout, de la mauvaise nourriture au virus, peut causer des maux d’estomac, si bien qu’un grand nombre d’entre nous considèrent les douleurs abdominales comme quelque chose qui disparaîtra tout seul.

Illustration (Shutterstock)

Dans la plupart des cas, oui, mais dans le cas du cancer du pancréas, il y a manifestement plus que le simple fait de prendre un anti-acide et d’attendre que cela passe. Combiné à d’autres symptômes, un mal d’estomac ne doit absolument pas être ignoré, surtout s’il semble durer plus longtemps qu’un mal d’estomac typique ou qu’une intoxication alimentaire. Cela peut être une bonne façon de détecter les ulcères, ainsi, il n’y a jamais de bonne raison d’éviter de se faire examiner pour un mal de ventre prolongé.

9. La décoloration de l’urine

Il peut y avoir un certain nombre de raisons pour la décoloration de l’urine. Tout comme les douleurs à l’estomac, l’urine de couleur foncée peut être le résultat d’un ulcère, ou elle peut être causée par n’importe quoi, du diabète mentionné précédemment à une mauvaise hydratation. Plus une personne est déshydratée, plus son urine sera foncée.

Illustration (Shutterstock)

Cependant, comme dans le cas de la jaunisse, des démangeaisons de la peau et des selles décolorées, l’obstruction des voies biliaires peut entraîner l’accumulation de bilirubine et de bile qui se manifeste par des symptômes faciles à repérer. Si l’urine semble brun foncé, surtout lorsqu’elle est combinée à d’autres symptômes, il est important de ne pas attendre que cela passe. Consulter immédiatement un médecin, surtout si vous correspondez au profil d’une personne susceptible d’avoir un cancer du pancréas, cela peut aider à poser un diagnostic précoce et peut-être même sauver une vie.

À NOTER : cet article est seulement présenté à titre d’information et ne remplace pas un avis médical professionnel.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

L’argile pourrait bien remplacer presque toute votre pharmacie
– découvrez ses propriétés

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé