8 aliments « roses » qui combattent le cancer du sein

28 décembre 2019 Mis à jour: 28 décembre 2019
FONT BFONT SText size

Pourquoi ne pas manger des aliments naturellement roses et utiles pour prévenir le cancer du sein ?

Les produits roses ne sont pas toujours sains, comme les boissons alcoolisées ou les chewing-gums. Cependant, il a été démontré que les aliments naturellement roses indiqués ci-dessous aident à éloigner le cancer du sein. Achetez-les biologiques pour éviter les pesticides et les toxines.

Grenades

Ces fruits ressemblant à des pierres précieuses peuvent prévenir le cancer du sein, selon des études de laboratoire, en bloquant une certaine enzyme (aromatase) qui convertit les androgènes en œstrogènes.

Grenades (Pixabay/ Fruchthandel/Creative Commons CCO 1.0)

Chou rouge

Un composé appelé indol-3-carbinol dans le chou (que l’on trouve également dans les légumes crucifères) est à l’étude pour son potentiel de réduction significative du cancer du sein.

Pixabay

Betterave

Il a été démontré que l’extrait de betterave rouge aide à supprimer les tumeurs dans plusieurs organes lors de tests en laboratoire, et les experts envisagent de l’utiliser en combinaison avec les médicaments anticancéreux traditionnels pour réduire leurs effets secondaires toxiques.

Pixabay

Radis

Riches en antioxydants, ces tubercules ont démontré qu’ils aident à réduire la propagation des cellules cancéreuses du sein. De plus, une étude en laboratoire sur les pousses de radis japonais a montré qu’elles réduisaient significativement l’impact des tumeurs du sein.

Pixabay

Carottes rouges et violettes

Remplies de bêta-carotène comme leurs homologues, les carottes oranges, rouges et violettes indiquent un pouvoir antioxydant supplémentaire.

Pixabay

Les pommes

Des peaux rouges et roses indiquent des anthocyanes qui combattent le cancer, plus la quercétine, un flavonol qui a inhibé la croissance du cancer du sein dans une étude récente sur des boîtes de Pétri.

Pixabay

Patates douces

À ne pas confondre avec l’igname, les versions rose ou violette sont riches en antioxydants. La pulpe orangée indique la présence de bêta-carotène – il a été démontré qu’il réduit le risque de cancer du sein jusqu’à 25 % lorsqu’il est consommé régulièrement. Et une étude japonaise sur des rats a montré que les extraits de patate douce réduisaient les tumeurs existantes du cancer du sein et ralentissaient la croissance de nouvelles tumeurs.

Pixabay

Raisins

Choisissez les rouges pour obtenir les riches antioxydants de votre peau : vous obtiendrez le même composant anti-cancer que dans le vin, mais sans l’alcool, dont certaines études ont montré qu’il pouvait augmenter le risque de cancer.

Pixabay

Jamie Kiffel-Alcheh est le rédacteur en chef de Clean Plates. Elle a été rédactrice en chef du courriel sur les modes de vie sains Vital Juice, rédactrice en chef du divertissement et des articles de fond chez Woman’s World, directrice de la rédaction de Women’s News et rédactrice en chef des articles de fond pour National Geographic Kids. Elle est diplômée du Wellesley College. Ce travail est reproduit et distribué avec la permission de GreenMedInfo LLC. Vous voulez en savoir plus sur GreenMedInfo ? Inscrivez-vous à la newsletter ici.

*****

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé