500 kilos de cocaïne saisis sur un site Nespresso en Suisse

7 mai 2022 Mis à jour: 7 mai 2022
FONT BFONT SText size

La police suisse a déclaré jeudi 5 mai avoir saisi plus de 500 kilogrammes de cocaïne dans une cargaison de grains de café livrée à une usine Nespresso

Les travailleurs de l’usine de Romont, dans le canton de Fribourg, en Suisse occidentale, ont alerté lundi 2 mai les autorités sur une mystérieuse poudre blanche trouvée dans des sacs de grains de café, a annoncé la police.

Une drogue provenant du Brésil destinée au marché européen

Le personnel du site, propriété du géant alimentaire suisse Nestlé, « a trouvé une substance blanche indéterminée lorsqu’ils ont déchargé les sacs de grains de café fraîchement livrés », a déclaré la police fribourgeoise.

L’analyse a déterminé que la substance était de la cocaïne. Une perquisition de cinq conteneurs maritimes « acheminés le jour même par train a permis la saisie de plus de 500 kilos de cette drogue », a ajouté la police. Elle a précisé avoir mis en place un large périmètre de sécurité autour de l’usine pendant l’opération, qui a également impliqué un important contingent de douaniers.

La cocaïne n’a pas contaminé la production de l’usine, a pris soin de préciser la police.

L’enquête initiale a permis d’établir que la cargaison provenait du Brésil, a indiqué la police, ajoutant que la cocaïne saisie était pure à plus de 80%, avec une valeur marchande estimée à plus de 50 millions de francs suisses (51 millions de dollars, 48 millions d’euros).

« Il semble que toute la drogue était destinée au marché européen », selon la police.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé