4 façons de stimuler la fonction de détoxification du foie

18 juin 2022 Mis à jour: 18 juin 2022
FONT BFONT SText size

Le foie est le principal organe de détoxification du corps humain. Ceux dont la fonction de détoxification du foie est altérée se fatiguent facilement, ont des nausées voire des pertes de mémoire. Quatre habitudes bénéfiques peuvent aider à optimiser les capacités du foie.

Le foie est comme une « usine de transformation » pour le corps humain. Les mitochondries des cellules hépatiques possèdent une famille d’enzymes, un grand groupe d’enzymes appelées « cytochromes P450 ». Ce sont les « machines de traitement » de l’usine de transformation, et il en existe plus de 50 types. Les cytochromes P450 sont responsables du traitement d’une variété de « matériaux », notamment les toxines et les nutriments qui entrent dans le foie. Ces produits métaboliques sont ensuite « marqués » et sont soit sécrétés par les cellules du foie dans la bile puis excrétés dans les fèces, soit filtrés par les reins dans l’urine et excrétés hors du corps.

Ce sont les deux principales fonctions du foie, selon le Dr Wen Chieh Wu de l’hôpital Yuan Rung. Le foie peut métaboliser les médicaments, les toxines et les nutriments grâce aux cytochromes P450.

Cependant, il ne peut pas métaboliser les métaux lourds, qui s’accumulent donc dans le foie.

Les cytochromes P450 ont des limites dans ce qu’ils peuvent métaboliser, et il existe d’autres facteurs qui affectent la capacité du foie à détoxifier l’organisme.

Les médicaments

Certaines personnes prennent plusieurs traitements à la fois, comme les patients atteints de plusieurs maladies chroniques et les personnes qui achètent des médicaments en fonction des publicités. Cependant, si on prend trop de médicaments en même temps, des interactions médicamenteuses peuvent se produire et affecter le métabolisme du foie.

Certains médicaments peuvent être métabolisés trop rapidement, ce qui les rend moins efficaces, d’autres peuvent être sous‑métabolisés et s’accumuler à l’excès dans l’organisme, ce qui augmente la toxicité et les effets secondaires.

Par ailleurs, certains médicaments peuvent inhiber les cytochromes P450, ce qui réduit leur fonction métabolique, entraînant l’incapacité des cytochromes P450 à métaboliser d’autres médicaments. Par conséquent, ces médicaments sont rendus inefficaces.

Un autre facteur est l’utilisation de médicaments traditionnels chinois à base de plantes et de compléments de santé de source inconnue, qui peuvent provoquer une hépatite médicamenteuse s’ils sont pris sur une longue période, entraînant une altération de la fonction hépatique.

Les aliments

Dans les arachides, les graines de soja et d’autres grains et céréales, on trouve une sorte de toxine appelée aflatoxine.

L’aflatoxine est un métabolite secondaire produit par deux types de moisissures, Aspergillus flavus et Aspergillus parasiticus. Cette toxine est métabolisée par le foie, et ses produits métaboliques peuvent entraîner des lésions et des mutations des cellules hépatiques. Dans des cas extrêmes, l’aflatoxine peut entraîner un cancer du foie.

Le Dr Wu explique avoir traité deux patients, le propriétaire d’une entreprise de production de beurre de cacahuète et un chauffeur de taxi, qui avaient consommé des cacahuètes pendant longtemps, ingérant ainsi des aflatoxines sans le savoir. En raison de l’accumulation d’aflatoxines dans leur organisme sur une longue période, ils avaient développé un cancer du foie.

D’autre part, il faut faire attention aux pamplemousses. Manger des pamplemousses (qui contiennent une grande quantité de flavonoïdes), peut affecter la fonction métabolique du foie pour certains médicaments antihypertenseurs, hypolipidémiants, anti‑arythmiques ou diabétiques et pour les somnifères.

Les effets dureront au moins 6 à 8 heures, et peuvent durer jusqu’à 24 heures. Il peut en résulter une accumulation de médicaments dans l’organisme, produisant des effets secondaires toxiques et de renforcés. Par exemple, après avoir pris certains médicaments antihypertenseurs, la tension artérielle d’une personne peut baisser encore plus et devenir hypotensive. Par conséquent, si on prend ce type de médicaments, il est recommandé de demander conseil à son médecin concernant la consommation de pamplemousses.

D’autres agrumes affectent également le métabolisme des médicaments, comme les pomelos, les oranges amères, les citrons verts, les mandarines, les oranges, etc. Bien que la teneur en flavonoïdes de ces fruits ne soit pas aussi élevée que celle des pamplemousses, il est conseillé de suspendre leur consommation lors de la prise de certains médicaments.

L’alcool

L’alcool est un des principaux responsables des lésions hépatiques. Boire de l’alcool peut altérer gravement la fonction de détoxification du foie, entraîner une cirrhose voire une hépatite alcoolique.

Bien des personnes pensent que seul l’abus d’alcool nuit au foie. Pourtant, il suffit de quatre onces d’alcool par jour pour les hommes et deux onces pour les femmes pour affaiblir le foie.

Les maladies du foie

Plus il y a de cellules hépatiques normales, plus il y a de cytochromes et meilleure est la capacité métabolique du foie. En général, les personnes âgées ont moins de cellules hépatiques, et leur foie a une fonction de détoxification affaiblie en conséquence.

Les maladies du foie peuvent également réduire le nombre de cellules hépatiques normales.

Outre l’hépatite médicamenteuse et l’hépatite alcoolique, d’autres maladies du foie telles que la stéatose hépatique et l’hépatite virale (par exemple, l’hépatite B et C) peuvent provoquer l’inflammation d’un plus grand nombre de cellules hépatiques et la perte de leur fonction d’origine, ce qui entraîne une diminution du nombre de cellules hépatiques normales et affecte donc le métabolisme.

D’autre part, chez les personnes atteintes de fibrose hépatique et de cirrhose, les cellules du foie sont remplacées par du tissu cicatriciel, et les cellules du foie deviennent moins nombreuses et moins métaboliques.

Les gènes

La force et la rapidité de la fonction métabolique des cytochromes P450 sont liées aux gènes de l’individu. Par exemple, les Occidentaux ont généralement un métabolisme plus rapide et ont besoin d’une dose plus élevée de médicaments que les Asiatiques.

Les symptômes indiquant une atteinte du foie

Lorsque le foie est endommagé, sa fonction de détoxification est affectée. Selon le degré d’atteinte du foie, les symptômes suivants peuvent apparaître, de légers à graves :

‑ se fatiguer facilement ;
‑ des symptômes gastro‑intestinaux, tels que des nausées et une perte d’appétit ;
‑ une sensation de distension dans le côté droit de l’abdomen, car le foie est situé dans le côté droit ;
‑ le médicament que l’on consomme régulièrement devient soudainement très fort. Cela est dû au fait qu’une mauvaise fonction métabolique entraîne une augmentation de la concentration du médicament. Par exemple, si on prend un médicament hypoglycémiant qui peut ramener la glycémie à un niveau normal, on peut devenir hypoglycémique en raison de la fonction métabolique réduite du foie ;
‑ les sclérotiques (le blanc des yeux) deviennent jaunes et la couleur de l’urine est aussi foncée que celle du thé noir. Ces deux symptômes indiquent une altération du foie ;
‑ lorsque les deux mains sont redressées, elles commencent à trembler légèrement et les poignets se balancent ;
‑ perte de mémoire et incapacité à se concentrer.

Dans les cas plus graves, une ascite (l’estomac est comme un ballon rempli d’eau) ou un coma peuvent survenir.

Quatre grands moyens de protéger le foie et de maintenir ses fonctions de détoxification et métaboliques

Le foie porte la lourde responsabilité de la détoxification. Il existe quatre façons de maintenir une fonction hépatique relativement bonne.

Première méthode : consommer des aliments entièrement naturels et peu transformés

Notre alimentation quotidienne doit être basée sur des aliments entièrement naturels, et nous devons éviter les aliments hautement transformés, marinés et en conserve. Nous devons également essayer de choisir des méthodes de cuisson simples, plutôt que des méthodes, des ingrédients et des assaisonnements complexes.

Ce principe diététique peut réduire notre consommation d’ingrédients que le foie doit métaboliser et détoxifier, réduisant ainsi sa charge.

« C’est le principe le plus important », souligne le Dr Wu. Outre les aliments entièrement naturels et l’eau, les autres additifs alimentaires et les médicaments doivent tous être métabolisés par le foie, puis excrétés.

Deuxième méthode : consommer des fruits et des légumes frais

Ajouter des fruits et des légumes colorés à un repas apporte une variété de substances phytochimiques et de vitamines. Ces nutriments aident l’organisme à combattre les radicaux libres et à optimiser l’inflammation.

Le Dr Wu ajoute que, surtout pour les personnes âgées, une thérapie diététique est préférable à la prise de nombreux médicaments.

Parmi les fruits et légumes bénéfiques pour la santé du foie, les légumes crucifères sont souvent mentionnés. Ces légumes comprennent le chou, le brocoli, le radis blanc, le chou de Bruxelles et le chou cavalier. Les légumes crucifères contiennent des indoles, qui augmentent la capacité du foie à détoxifier et à métaboliser les toxines environnementales, y compris les hormones environnementales.

Une étude de 2015 publiée dans Evidence‑Based Complementary and Alternative Medicine dresse un inventaire de fruits et de légumes bons pour le foie. Outre les légumes crucifères, la coriandre, les agrumes (par exemple, les pamplemousses, les citrons, les mandarines et les oranges), les betteraves, les patates douces, les ignames, les avocats, les bananes, les cerises, les figues, les papayes, les grenades, les pastèques et bien d’autres encore figurent sur cette liste.

Bien que les pamplemousses et autres agrumes puissent affecter le métabolisme de certains médicaments, le grand public peut néanmoins les ajouter à son régime alimentaire.

Troisième méthode : réduire la consommation d’alcool et revoir les médicaments

En général, il faut réduire la consommation d’alcool et éviter les médicaments d’origine inconnue afin de réduire la charge sur le foie.

Les patients souffrant de plusieurs maladies chroniques sans savoir si les médicaments qu’ils prennent actuellement auront une incidence les uns sur les autres doivent consulter leur pharmacien ou leur médecin.

Quatrième méthode : faire de l’exercice régulièrement et maintenir une vie saine

L’exercice régulier nous aide non seulement à maintenir un corps sain, mais aussi à prévenir la stéatose hépatique. Notre indice de masse corporelle (IMC) doit être maintenu en dessous de 24, selon le Dr Wu.

Le foie est un organe à fort débit sanguin. En tant que tel, un autre avantage de l’exercice physique est qu’il peut favoriser la circulation sanguine et augmenter le flux sanguin vers le foie, ce qui contribue au métabolisme.

En même temps, nous devons développer un mode de vie régulier et éviter de nous coucher tard, afin que notre foie puisse se reposer suffisamment. De nos jours, la plupart des gens se couchent tard et ne dorment pas assez, alors qu’ils devraient dormir au moins six à sept heures.

Le Dr Wu explique que ce manque de sommeil endommage le foie dans la mesure où il ne donne pas aux cellules hépatiques suffisamment de temps pour se reposer et se réparer. Lorsque les gens sont éveillés, les substances extérieures continuent d’être transportées vers le foie pour y être métabolisées. Lorsqu’ils dorment, cette activité n’a pas lieu, ce qui donne au foie le temps de se reposer.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé