Un couple chinois, accusé d’exportation de charbon nord-coréen, tente d’immigrer clandestinement aux États-Unis

En dépit des sanctions internationales, un couple chinois aurait vendu du charbon pour la Corée du Nord. Toujours sur un chef d’accusation récent, le couple a tenté d’immigrer aux États-Unis dans le cadre d’un programme de visa spécial pour les investisseurs étrangers qui contribuent à l’économie américaine.

En août 2017, le bureau du procureur américain a déposé une plainte auprès de la Cour fédérale alléguant que Chi Yupeng et son épouse Zhang Bing avaient aidé la Corée du Nord à exporter et à vendre du charbon par l’intermédiaire de leur société chinoise Dandong Chengtai Trading Co. La Corée du Nord a peu d’industries et dépend fortement des exportations de charbon pour générer des revenus – environ 800 000 000 d’euros (1 milliard de dollars américains) par an – selon le bureau du procureur fédéral. On peut comprendre que la Corée du Nord veuille entretenir sa « poule aux œufs d’or ».

D’après la plainte alléguée, la société, l’un des plus gros importateurs de charbon nord-coréen en Chine, aurait transféré plus de 3 millions d’euros (4 millions de dollars américains) à une société de façade appelée Maison Trading, pour camoufler la transaction. Le bureau du procureur a saisi ces fonds.

À l’époque, le Département du Trésor américain avait également inscrit la société sur une liste d’entités et de personnes qui avaient aidé le programme d’armement nucléaire nord-coréen en violation de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies. Les ventes de Dandong Chengtai ont bénéficié au programme nucléaire nord-coréen. La société a également aidé directement la Corée du Nord à acheter des composants nucléaires et des missiles et a utilisé un réseau d’entreprises pour effectuer des achats en vrac, des virements de fonds et d’autres transactions pour le régime de voyous, selon le Département du Trésor.

Cheminée d’une centrale électrique au cœur de la ville de Pyongyang, Corée du Nord, le 17 février 2017. (Ed Jones/AFP/Getty Images)

Par l’entremise d’une plainte déposée le 25 janvier, le bureau du procureur des États-Unis allègue maintenant qu’en novembre 2015, Chi Yupeng et son épouse ont effectué 12 virements bancaires par divers particuliers – un montant total de 458 560 € (568 405 US$)  sur un compte bancaire aux États-Unis appartenant à un membre de la famille, dans le but de satisfaire à une exigence du programme de visa EB-5.

Ce programme permet aux investisseurs étrangers admissibles de devenir des résidents permanents légaux en investissant entre 500 000 US$ et 1 000 000 US$ pour financer une entreprise qui devra créer 10 emplois minimum et employer du personnel américain dans une région où le taux de chômage est relativement élevé aux États-Unis.

Selon un communiqué de presse, le bureau du procureur des États-Unis a confisqué ces fonds « car Chi Yupeng et Dandong Chengtai ont généré des millions d’euros de revenus grâce à la vente illégale de charbon nord-coréen qui a profité à des entités sanctionnées en Corée du Nord ».

Les visas EB-5 ne sont délivrés qu’à environ 10 000 demandeurs chaque année. Au cours des dernières années, de nombreux investisseurs chinois ont immigré aux États-Unis dans le cadre de ce programme. Selon le Département des statistiques des États-Unis, les investisseurs chinois continentaux constituent la majorité des titulaires de visa EB-5 depuis 2011. Par exemple, au cours de l’exercice 2017, ils représentaient 75 p. 100, soit 7 567 bénéficiaires grâce au programme EB-5.

Les allégations d’activités illégales de Chi Yupeng et de son épouse semblent être le premier cas d’inconduite à être sanctionnée dans le cadre du programme EB-5.

Le CNN nous a rappelé que le charbon est la « bouée de sauvetage économique » de la Corée du Nord qui aurait exporté en 2017 des produits interdits pour un montant de près de 200 millions de dollars, d’après certains rapports fiables.

Qin Yufei a contribué à ce rapport.

Version anglaise

 
 
 
 
 
 

Selon Trump, l’enquête sur l’ingérence russe sert les intérêts de Moscou

Selon Trump, l’enquête sur l’ingérence russe sert les intérêts de Moscou
Le 18 février, Donald Trump a commenté les révélations de l’équipe de Robert Mueller que les ressortissants russes ...
LIRE LA SUITE
 

Trois conclusions qu’on pourrait tirer de l’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine

Trois conclusions qu’on pourrait tirer de l’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine
Depuis l’élection du président américain en novembre 2016, les représentants du Parti démocrate ont colporté des rumeurs sur ...
LIRE LA SUITE
 

Les journalistes flirtent avec les pom-pom girls et la patronne de la propagande nord-coréenne

Les journalistes flirtent avec les pom-pom girls et la patronne de la propagande nord-coréenne
Certains médias ont publié des articles élogieux sur la présence de la Corée du Nord aux Jeux olympiques ...
LIRE LA SUITE
 

Le linge sale de l’ancien patron de la sécurité chinoise est lavé en public

Le linge sale de l’ancien patron de la sécurité chinoise est lavé en public
Les rumeurs que l'ancien patron de la sécurité Luo Gan utilisait son influence politique au profit de sa ...
LIRE LA SUITE
 

Un couple chinois, accusé d’exportation de charbon nord-coréen, tente d’immigrer clandestinement aux États-Unis

Un couple chinois, accusé d’exportation de charbon nord-coréen, tente d’immigrer clandestinement aux États-Unis
En dépit des sanctions internationales, un couple chinois aurait vendu du charbon pour la Corée du Nord. Toujours ...
LIRE LA SUITE