Shen Yun « a accroché mon âme ! »

Shen Yun « a accroché mon âme ! »

Loïc Fretté et son épouse ont été enchantés par le spectacle Shen Yun qu’ils ont vu au Palais des Congrès de Paris le 6 avril 2018. (NTDTV)

2018/04/07

PARIS – Après les villes de Nice et de Nantes, le Palais des Congrès a accueilli la première du spectacle Shen Yun, à Paris ce vendredi 6 avril, en soirée.

C’est une salle comble, un public chaleureux et enthousiaste qui a pu assister au spectacle de Shen Yun 2018 : un spectacle entièrement renouvelé présenté par la compagnie qui s’est donnée pour mission de faire revivre les cinq mille ans de la culture traditionnelle chinoise à travers la danse classique chinoise, le chant lyrique, mais aussi des scènes qui retracent la vie dans la Chine d’aujourd’hui, le tout accompagné par un orchestre en live.

Loïc Fretté, producteur de courts métrages et de films pour la télévision et pour les entreprises, et son épouse Nathalie, directrice marketing, ont partagé leurs impressions sur le spectacle au moment de l’entracte.

« Nous avons été marqués par nos sens. Ce qui nous a plu d’abord c’est la légèreté du spectacle, le côté aérien des acteurs, des danseurs, des intervenants : comme si notre âme s’élevait. Ce que nous avons l’habitude de voir ce sont des spectacles gais, rythmés et cartésiens, mais là il y avait quelque chose de plus, quelque chose qui nous élevait comme si notre esprit s’envolait », a déclaré Loïc Fretté.

« D’ailleurs la réussite du spectacle, c’est que parfois nous avons l’impression d’être dans la scène, de la même façon lorsque l’on regarde un bon film, on a l’impression de rentrer dans le film, eh bien là particulièrement nous pouvions rentrer dans la scène, c’est ce qui nous a beaucoup plu », a-t-il ajouté.

« Pas une vision cartésienne des choses, mais une vision romantique presque liée à mon âme »

« Ce qui m’a permis de rentrer dans la scène, ce qui m’a permis de m’élever, c’est le rythme. Il y a comme de la douceur à travers les sons, à travers la musicalité, puis il y a le côté aérien des danseurs. Ce n’est pas une rupture, mais c’est une complémentarité. Je me laisse porter par le spectacle, c’est cela qui me plaît. Parce que, lorsque je vous en parle, je n’ai pas une vision cartésienne des choses, mais une vision romantique presque liée à mon âme qui aurait envie de dire quelques mots », a précisé Loïc Fretté.

« C’est peut-être difficile à dire avec les mots, mais plus simple à dire avec le cœur », a-t-il avancé. « Oui c’est quelque chose qui a accroché mon âme, mon cœur, mes sens, mes sentiments : j’ai aimé cette approche ! », a-t-il poursuivi.

« C’est vrai que c’est un spectacle aérien, rythmé, de couleurs magnifiques avec des tableaux à chaque fois extraordinaires et le fond d’écran aussi : je n’avais jamais vu cela avant ! », a précisé Nathalie Fretté, faisant référence à cette invention de Shen Yun Performing Arts, qui permet aux artistes d’aller et venir entre la scène et l’arrière-plan animé. L’effet, breveté et délivré en 2016, agrandit la scène d’une façon illimitée en faisant apparaître les images animées comme une extension réaliste des interprètes, précise le site officiel de la compagnie.

« Les danseurs dansent très, très bien et il y a un rythme que je n’avais jamais vu auparavant. Je ressens beaucoup de bonheur d’avoir vu déjà cette première partie et j’ai hâte de voir la deuxième parce que je suis sous le charme », a-t-elle poursuivi.

« Il y a beaucoup de pureté, de légèreté, c ‘est vrai que dans la façon dont dansent les danseurs , on sent que c’est facile et pourtant il y a beaucoup de travail derrière et c’est cela qui est formidable, ça semble léger !», a avancé Nathalie Fretté.

J’ai ressenti une sorte de sérénité, une sorte de légèreté

« J’ai ressenti une sorte de sérénité, une sorte de légèreté, comme je l’ai déjà dit et cette chose qui me transporte autrement. Je n’ai pas l’habitude d’être approché de cette façon-là et c’est vrai que le spectacle respire les grandes valeurs : les grandes valeurs de la dimension humaine qui font que les choses sont vraies, les choses sont simples », a précisé Loïc Fretté.

Shen Yun tire son inspiration des cinq mille ans de civilisation chinoise et des vertus de compassion, loyauté, bonté et courage qu’elle a longtemps promues. Ce riche héritage est un cadeau précieux qui mérite d’être préservé et partagé, précise le site officiel de la compagnie.

« Beaucoup de sérénité et puis une harmonie générale, ce rythme suave, ces tons chauds, ces mouvements équilibrés font que je me sens bien et je me sens heureux ! », conclut Loïc Fretté.

Shen Yun se produira encore à Paris le samedi 7 avril. La compagnie sera de retour pour un grand final parisien du 4 au 6 mai prochains, avant de conclure sa tournée française à Aix-en-Provence, où les réservations sont déjà fermées.

Propos recueillis par NTDTV

Tags: