La représentante de Religions pour la Paix auprès de l’UNESCO à propos de Shen Yun: « J’ai senti une sorte de sérénité, de l’espérance, du bonheur et de la joie »

La représentante de Religions pour la Paix auprès de l’UNESCO à propos de Shen Yun: « J’ai senti une sorte de sérénité, de l’espérance, du bonheur et de la joie »
2018/05/07

Brigitte Chevalier est représentante de « Religions pour la Paix » auprès de l’UNESCO, une association qui réunit des membres des grandes traditions religieuses implantées en France. Elle a assisté à une représentation du spectacle Shen Yun Performing Arts, le 6 mai 2018 au Palais des Congrès de Paris.

« Je suis très intéressée par tout ce qui est culturel et j’étais impressionnée par toute la spiritualité qui sortait des danseurs. J’ai senti une sorte de sérénité, de l’espérance, du bonheur, de la joie, un peu magique – comme quelque chose d’irréel mais qui était en fait bien présent. On sentait surtout que les danseurs dansaient avec tout leur corps et leur âme, c’était vraiment très impressionnant pour un spectateur occidental. »

À travers l’histoire, chaque culture ou presque s’est tournée vers le divin pour y puiser son inspiration. Les artistes de Shen Yun suivent cette tradition. Leur source d’inspiration, enracinée dans la culture chinoise traditionnelle, est la discipline spirituelle du Falun Dafa, basée sur les valeurs de l’authenticité, la bienveillance et la tolérance.

« On sent très bien qu’il y a un transport de toute l’émotivité, la joie de vivre et l’attente d’une spiritualité à l’intérieur même de chaque danseur. Et ça, c’est assez majestueux en matière de divin. On sent une élévation sur la scène pour le spectateur. »

On peut lire sur le site du Shen Yun, qu’en 2006, des artistes chinois de premier plan se sont réunis avec une passion et une volonté commune : celle de faire revivre et partager la culture chinoise authentique, alors presque perdue.

« Je pense que c’est très important que le monde occidental prenne conscience de la civilisation chinoise et de tout ce qu’elle peut apporter. Parce qu’on parle toujours de l’Occident mais il y a aussi l’Orient, on ne parle pas assez de tout ce que l’Orient peut apporter de bon à la civilisation occidentale – qui peut-être, en ce moment, est en perte de sens. »

À travers le « langage universel de la danse et de la musique », on retrouve dans le spectacle Shen Yun, les 5000 ans d’une civilisation chinoise inspirée par le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme.

Selon Brigitte Chevalier, Shen Yun peut ainsi apporter « une certaine sérénité, une recherche de bonheur, une recherche de bien-faire et la recherche du respect de l’autre » au monde actuel.

Propos recueillis par NTD

Tags: