Un immense système pyramidal a escroqué des millions de Chinois

Un système d’épargne pyramidal a été accusé en Chine d’avoir pris au piège des millions d’investisseurs qui ont perdu au total 30 milliards de yuans (presque 4 milliards d’euros).

En décembre 2017, Zhang Xiaolei, fondateur de la société gérant la plateforme en ligne Qianbao.com, s’est livré à la police et a avoué qu’il dirigeait le système pyramidal depuis sa création en 2012.

Caixin, une publication économique chinoise, a rapporté que l’affaire impliquait des fonds remontant au total à environ 70 milliards de yuans (plus de 9 milliards d’euros).

Un reportage, publié le 20 janvier par l’agence de presse officielle Xinhua, a révélé comment l’entreprise escroquait ses clients.

Zhang Xiaolei, fondateur de Qianbao (Epoch Times )

Le prétendu modèle de gestion de la société consistait en une plateforme en ligne qui aurait récompensé ses utilisateurs pour leur activité sur ce site, en attirant finalement suffisamment pour commencer à vendre de la publicité sur le site.

Les utilisateurs devaient s’inscrire et effectuer certaines tâches, par exemple, regarder des annonces publicitaires ou remplir des sondages. Ils devaient payer pour pouvoir le faire, mais la société les récompenserait une fois la tâche accomplie. L’entreprise leur promettait de 40 à 60 % de bénéfice annuel.

Zhang Xiaolei a avoué que Qianbao, en réalité, ne travaillait pas avec des entreprises extérieures pour promouvoir leurs marques. Les pubs ont été recueillies au hasard sur Internet ou étaient des vidéos internes de la société. Comme dans le modèle classique de plan pyramidal, l’argent investi par les nouveaux utilisateurs était utilisé pour payer les anciens.

Afin d’attirer plus d’investisseurs, Qianbao donnait l’impression qu’il était tout un empire d’affaires. Dans ses documents promotionnels, la société prétendait détenir 70 entreprises différentes, y compris des agences immobilières, une équipe de football, une compagnie de partage de vélos, etc.

Toutefois, l’enquête de police a révélé que, dans les faits, il n’y avait qu’environ 20 entreprises dont les revenus étaient loin d’être suffisants pour payer tous les investisseurs.

L’un des projets à investir annoncé par Qianbao était un projet immobilier, la société prétendait que sa valeur s’élevait à 20 milliards de yuans (environ 2,6 milliards d’euros). Cependant, les autorités ont constaté que Quindao n’avait dépensé que 1,2 milliard de yuans (environ 156 millions d’euros) pour ce projet. Lorsqu’un journaliste de Xinhua a visité son emplacement supposé, il a trouvé que le terrain était presque vide − à l’exception de deux bâtiments dont la construction n’avait pas été achevée.

Un autre projet proposé par Qianbao était un complexe touristique. Toutefois, les autorités ont découvert que le terrain de ce projet était destiné à l’industrie aéronautique et ne pouvait pas être utilisé pour le développement d’affaires.

Un autre investissement était le club de football de la ville de Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, qui était lui-même en train de perdre de l’argent. Le club devait des millions d’euros d’arriérés de salaire à ses joueurs.

Au cours des dernières années, des systèmes pyramidaux douteux ont poussé comme des champignons à travers toute la Chine. Dans certains cas, des gangs embauchés par des sociétés frauduleuses forçaient les investisseurs à sortir leur argent. L’année dernière, plusieurs récents diplômés d’universités sont décédés dans des circonstances mystérieuses après avoir participé dans des plans pyramidaux.

Les personnes impliquées dans un système pyramidal attendent d’être interrogées par la police dans la ville de Wuhan, province du Hubei (centre), le 23 août 2017. (STR / AFP / Getty Images)

Au début de l’année dernière, la plateforme de prêt en ligne Ezubao a également été révélée être un système pyramidal qui avait escroqué de 6 et 8 milliards de dollars de 900 000 investisseurs au cours des 18 mois de son fonctionnement.

Les sociétés escrocs se financent souvent des fonds de victimes vulnérables qui sont attirées par l’appât de devenir riche du jour au lendemain.

Selon Radio Free Asia (RFA), le 22 janvier, environ 2 000 investisseurs de Qianbao ont défilé dans les rues de la ville de Nanjing, dans la province côtière de Jiangsu − où cette compagnie avait été fondée – en essayant d’exhorter les autorités locales à assumer leurs pertes.

Un investisseur a déclaré à la RFA qu’il avait commencé à investir dans Qianbao après avoir constaté que cette société était soutenue par des hauts fonctionnaires et avoir vu ses annonces publicitaires dans les médias d’État. « Nous avons utilisé tout notre patrimoine familial pour investir dans Qianbao, car nous avons cru au gouvernement et à la CCTV (chaîne de télévision d’État) », a-t-il confié. « Aujourd’hui, après avoir investi notre argent, on nous dit que c’était illégal. C’est pourquoi nous demandons des explications. »

L’analyste chinois Jason Ma a souligné dans une interview donnée à Epoch Times qu’une grande partie de l’indignation publique visait également la police qui, après tant de tragédies, n’a pas réussi à éradiquer complètement les systèmes pyramidaux en Chine.

Annie Wu

Version anglaise

 
 
 
 

Italie: Giuseppe Conte, un juriste discret, renonce à devenir premier ministre

Italie: Giuseppe Conte, un juriste discret, renonce à devenir premier ministre
Giuseppe Conte, qui a renoncé dimanche à diriger le gouvernement d'union antisystème/extrême droite, est un avocat et professeur ...
LIRE LA SUITE
 

Le Venezuela fera l’objet de nouvelles sanctions de Trump à la suite de l’élection présidentielle frauduleuse

Le Venezuela fera l’objet de nouvelles sanctions de Trump à la suite de l’élection présidentielle frauduleuse
La célébration sera de courte durée pour Nicolas Maduro aux présidentielles, le 20 mai 2018, si on s'en ...
LIRE LA SUITE
 

Deux Américains sur trois félicitent Trump pour la grande réussite de l’économie américaine

Deux Américains sur trois félicitent Trump pour la grande réussite de l’économie américaine
Près des deux tiers des Américains perçoivent positivement l'économie et plus des deux tiers estiment que les politiques ...
LIRE LA SUITE
 

La Corée du Nord pourrait cacher des armes nucléaires près de la frontière chinoise

La Corée du Nord pourrait cacher des armes nucléaires près de la frontière chinoise
Le 24 mai, juste avant que le président américain Donald Trump annule son sommet avec le dirigeant nord-coréen ...
LIRE LA SUITE