La Corée du Nord se lance dans une tirade et se moque de la fausse alerte hawaïenne

Le régime communiste de la Corée du Nord a publié une déclaration grandiloquente typique pour se moquer de la fausse alerte aux missiles envoyée aux habitants d’Hawaï il y a quelques jours.

Dans la déclaration publiée par l’Agence centrale de presse coréenne, le régime a déclaré que les Américains « tremblent de peur » devant les missiles balistiques intercontinentaux de la Corée du Nord.

L’Agence hawaïenne de gestion des situations d’urgence a envoyé par erreur une alerte aux missiles balistiques le 13 janvier. Les responsables y ont mis 20 minutes pour afficher un message Twitter avertissant les résidents de l’erreur et 40 minutes pour envoyer une mise à jour aux téléphones portables des résidents.

« Les États-Unis ont la frousse, saisis par la peur des missiles du Nord. » Un avertissement d’une menace de missile balistique depuis la Corée du Nord a été lancé dans tout l’État d’Hawaï, États-Unis.

Les résidents de l’État d’Hawaï ont reçu une alerte-éclair sur leur téléphone à 8 h 07 le 13 janvier, qui mettait en garde : « MENACE DE MISSILE BALISTIQUE SUR HAWAÏ . METTEZ-VOUS IMMÉDIATEMENT À L’ABRI. CE N’EST PAS UN EXERCICE. »

Dans un contexte géopolitique très tendu, le gouverneur d’Hawaii David Ige a lamenté que sa réponse était relativement tardive, car il avait oublié son nom d’utilisateur Twitter et son mot de passe. Il a présenté ses excuses pour les retards importants dans cette affaire.

Trois photos montrent un missile lancé par la Corée du Nord fin novembre 2016, qui fait partie d’une série de preuves montrant que le régime est plus près que jamais de perfectionner ses capacités nucléaires

Quelques jours plus tard, le radiodiffuseur japonais NHK a lancé une fausse alerte de missiles. Le message impliquait que « la Corée du Nord semblait avoir tiré un missile », alors qu’aucun lancement n’avait eu lieu.

« Cela s’est produit car l’équipement pour l’émission d’un bulletin de nouvelles sur Internet a été mal utilisé », a annoncé le radiodiffuseur. « Nous sommes profondément désolés. »

En dépit de sa rhétorique exagérée, la Corée du Nord semble céder aux sanctions et aux pressions des États-Unis dirigées par le président Donald Trump. Les responsabless nord-coréens ont organisé une rare réunion avec leurs homologues sud-coréens au sujet des Jeux olympiques d’hiver à venir.

Les deux pays sont parvenus à un accord sur plusieurs points à propos des Jeux, affirmant que leurs athlètes marcheront ensemble lors de la cérémonie d’ouverture sous un «drapeau unifié». La Corée du Nord enverra également plusieurs athlètes et un orchestre de 140 musiciens.

Dans cette photo du 15 janvier 2018, distribuée par le ministère sud-coréen de l’Unification, la délégation sud-coréenne (à droite) serre la main à la délégation nord-coréenne (à gauche) pour leur rencontre à Panmunjom, Corée du Nord. (Ministère de l’Unification de la Corée du Sud via Getty Images)

Selon le président sud-coréen Moon Jae-in, tout le mérite du succès des pourparlers sud et nord-coréens revient à Donald Trump et à sa politique étrangère.

L’offensive de M. Trump à l’égard de la Corée du Nord reflète son opposition au communisme et au socialisme, les qualifiant à la fois de désastreux et de meurtriers. La Corée du Nord est un exemple de régime communiste retardataire.

Le pays est couvert de dizaines de camps de travaux forcés de grande envergure où on redoute que des centaines de milliers de personnes aient péri. Pendant ce temps, la majorité de la population meurt de faim, la plupart des ressources étant consacrées au rêve du dictateur Kim Jong-un, qui veut construire un missile nucléaire capable de frapper le continent américain.

« De l’Union soviétique à Cuba, en passant par le Vénézuéla – quel que soit l’endroit où le socialisme ou le communisme aient été adoptés, l’angoisse, la dévastation et l’échec règnent », a déclaré Donald Trump en septembre 2017. « Ceux qui prêchent les principes de ces idéologies discréditées ne font que contribuer à la souffrance continue des gens qui vivent sous ces systèmes cruels. L’Amérique défend toute personne vivant sous un régime brutal. »

De NTD.tv

Version originale

 
 
La rédaction vous conseille

Pourquoi les banques aiment les guerres

Pourquoi les banques aiment les guerres
LIRE LA SUITE
 
 
 
 

Album posthume de Johnny Hallyday : Laura et David intentent une action en référé pour obtenir un droit de regard

Album posthume de Johnny Hallyday : Laura et David intentent une action en référé pour obtenir un droit de regard
Laura Smet et David Hallyday ont intenté une action en référé pour obtenir un droit de regard sur ...
LIRE LA SUITE
 

Les journalistes flirtent avec les pom-pom girls et la patronne de la propagande et de l’agitation nord-coréennes

Les journalistes flirtent avec les pom-pom girls et la patronne de la propagande et de l’agitation nord-coréennes
Certains médias ont publié des articles élogieux sur la présence de la Corée du Nord aux Jeux olympiques ...
LIRE LA SUITE
 

Le linge sale de l’ancien patron de la sécurité chinoise est lavé en public

Le linge sale de l’ancien patron de la sécurité chinoise est lavé en public
Les rumeurs que l'ancien patron de la sécurité Luo Gan utilisait son influence politique au profit de sa ...
LIRE LA SUITE
 

Les législateurs japonais visent à interdire le tourisme de transplantation d’organes en Chine

Les législateurs japonais visent à interdire le tourisme de transplantation d’organes en Chine
Lors d'un récent événement à la Diète nationale (parlement du Japon), les législateurs japonais se sont engagés à ...
LIRE LA SUITE
 

La Corée du Nord se lance dans une tirade et se moque de la fausse alerte hawaïenne

La Corée du Nord se lance dans une tirade et se moque de la fausse alerte hawaïenne
Le régime communiste de la Corée du Nord a publié une déclaration grandiloquente typique pour se moquer de ...
LIRE LA SUITE