Plus Moins
À quoi ressemblent les larmes vues au microscope ?

Après avoir frappé son orteil contre une table et avoir pleuré de douleur, le scientifique et photographe néerlandais Maurice Mikkers a soudain eu l’idée de recueillir ses propres larmes et de les examiner de près sous un microscope.

Il a été profondément bouleversé par ce qu’il a vu.

Larme de réflexe, en réponse à un stimulus extérieur (Capture d’écran)

M. Mikkers a confié à abc.net.au/news que sa larme était visible après avoir expérimenté avec différentes quantités de lumière sur son microscope et achevé le processus de cristallisation.

« À ce moment-là, j’ai été surpris et vraiment intéressé. La larme avait la forme d’une petite planète. Il y avait de belles structures et de beaux motifs. Je me sentais comme un pilote d’avion. »

Tandis que le travail de recherches de M. Mikkers prenait de l’ampleur, de nombreuses personnes ont voulu partager leurs larmes pour qu’il puisse les examiner.

Selon M. Mikkers, il y a 3 sortes de larmes :

  1. Les larmes basiques, pour garder nos yeux bien lubrifiés.
  2. Les larmes de réflexes, en réponse à un stimulus extérieur, tel qu’éplucher les oignons.
  3. Les larmes psychiques, en réponse à diverses émotions.
Larme psychique, en réponse à une émotion (Capture d’écran)

Lors d’un entretien à l’émission américaine TEDx, M. Mikkers a même demandé au public de donner un échantillon de leurs larmes dans le hall d’entrée après sa présentation. Il a été « sidéré » par le nombre de personnes qui affluaient pour faire examiner leurs larmes.

Maurice Mikkers continue ses recherches. Par exemple, il aimerait savoir s’il existe une ressemblance entre les larmes versées par la même personne dans les mêmes circonstances.

Regardez la vidéo pour en savoir plus sur ce sujet fascinant.

N’hésitez pas à partager cet article !